• Cours de change
  • 4709.44 AR
  • |
  • $4510.44 AR
Copyright Image : © L'Express De Madagascar
Image
Nationale

PROBLÈME D’APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ - Les mouvements de protestation contre les coupures se multiplient

01/06/2023 00:02 © L'Express De Madagascar

Les manifestations contre les coupures de courant recommencent. La Jirama tient à rassurer ses clients que des solutions sont en cours.

La coupure de trop… Depuis l’intensification des coupures d’électricité, la grogne des clients de la société de production et de distribution d’eau et d’électricité (Jirama) se propage. Des barrages dressés, des pneus brûlés, la circulation coupée à Itaosy, vendredi, puis à Itaosy et à Alasora, samedi soir. Ces riverains en ont ras-le-bol des coupures intempestives. « L’électricité est coupée plusieurs fois, depuis la matinée. Alors que la Jirama ne parle que d’une coupure, en après-midi. », pestent des manifestants à Alasora.

La commune rurale d’Alasora affirme que ces longues coupures de courant génèrent d’importantes pertes, chez les petites et moyennes entreprises et multiplient les actes de banditisme, au sein de cette commune. Ces manifestations risquent de faire tache d’huile. Sur les réseaux sociaux, de nombreux clients de la Jirama ne cachent pas leur mécontentement et n’hésitent pas à lancer des insultes à l’encontre de la Jirama. « Vous ne respectez même pas le timing du programme de coupure de courant. Respectez ces horaires, si la coupure est inévitable », assènent de nombreuses personnes. « Il n’est que midi, et vous coupez déjà le courant, alors que vous annoncez la coupure à partir de 13 heures. La préparation des repas n’est pas encore terminée ! Nous sommes obligés de manger du steak tartare, comme rien n’est cuit », ironise un client de la Jirama aux 67 Ha.

Bientôt résolu

La Jirama a organisé des coupures de courant d’une durée de trois heures, chaque après-midi, entre 13 heures et 21 heures, depuis le 3 juin. Mais visiblement, ce programme de délestage n’a pas été respecté. Elle rassure, toutefois, ses clients dans le réseau interconnecté d’Antananarivo (Ria), que ce problème sera bientôt résolu. « L’État est en train de régler ce problème. Le fuel lourd nécessaire à la production de l’électricité, est déjà arrivé. Mais en raison des procédures exigées dans son utilisation, c’est à partir de lundi que les délestages tournants vont diminuer à Antananarivo », précise-t-elle. La Jirama justifie ces coupures par l’accroissement des besoins en électricité, en ce début de la saison hivernale, la réduction des sources en eau pour la production hydroélectrique, la baisse de la production d’énergie solaire et l’insuffisance de stock en fuel lourd. La question est, jusqu’à quand vont, de nouveau, tenir ces nouveaux approvisionnements en fuel lourd.

Il y a un mois, la Jirama a fait face aux mêmes problèmes. Le ministre de l’Énergie et des hydrocarbures (MEH), Solo Andriamanampisoa a déclaré, le 5 mai, que le problème de délestage est résolu. Une annonce faite après une rencontre entre les groupements pétroliers et le MEH. Le délestage a, effectivement, diminué. Mais cela n’a duré que quelques jours. Depuis une semaine, les coupures se sont intensifiées.

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo