• Cours de change
  • 4768.29 AR
  • |
  • $4413.72 AR
Copyright Image : © Les_Infos_De_L'Université_D'Antananarivo
Image
Economie

Projet d’Appui institutionnel ARES : Lancement de la deuxième phase orientée sur la recherche

26/05/2023 09:53 © Midi Madagasikara

Après des résultats significatifs au cours de sa mise en œuvre depuis 2017, le programme d’Appui institutionnel ARES, mené dans le cadre d’une coopération avec la Belgique, entame sa deuxième phase. Des appels à manifestation d’intérêt sont en vue.

Un ambitieux programme qui mettra en avant les résultats de recherche pour un développement durable. C’est ce que représente le Projet d’appui institutionnel, piloté par l’Université d’Antananarivo et mis en œuvre avec les cinq autres Universités publiques de Madagascar, ainsi que l’Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur (ARES) en Belgique. À noter que ce projet s’est concentré sur l’enseignement et la formation, durant sa première phase de cinq ans, sur la période 2017-2022. Hier, les initiateurs du projet ont annoncé quatre nouveaux objectifs fixés pour la deuxième phase du projet, sur la période 2022-2027. « Ce projet mis en œuvre avec l’ARES Belgique va mettre en œuvre pour le développement d’une plateforme de recherche. Il y aura une identification des laboratoires de recherche à Antananarivo et également dans les autres Universités publiques de Madagascar, pour favoriser les échanges dans les trois secteurs choisis, notamment l’environnement et la biodiversité, l’agriculture et enfin les énergies renouvelables. Le deuxième objectif concerne les formations pour les nouveaux diplômés pour la capitalisation des résultats de recherches. Ces formations concernent, par exemple, le leadership, l’entrepreneuriat, la gestion des ressources humaines, etc. Troisièmement, nous allons poursuivre les Doctoriales, qui sont des séminaires organisés avec les doctorants des six Universités et avec ceux des universités de l’étranger qui collaborent avec ARES Belgique. Enfin, le quatrième objectif concerne les chercheurs juniors qui seront appuyés pour leurs recherches sur les secteurs de l’environnement et de la biodiversité, l’agriculture et les énergies renouvelables. Ces appuis iront jusqu’aux publications des résultats de recherches », a expliqué la Pr Gabrielle Rajoelison, coordinateur académique du projet institutionnel ARES au sein de l’Université d’Antananarivo.

Appels à manifestation

Selon les promoteurs du projet d’appui institutionnel ARES, la plupart des recherches menées à l’Université d’Antananarivo sont des Recherches-actions et des Recherches appliquées. Celles-ci bénéficieront donc des appuis du projet d’ARES, notamment pour les outils et équipements nécessaires pour mener les travaux de recherche. Selon les explications, des appels à manifestation d’intérêt sont prévus. « Des formulaires de projet doivent être remplis par les candidats, qui devront également fournir des plans d’actions budgétisés. Les sélections se feront ensuite avec nos homologues de Belgique », a indiqué la Pr Gabrielle Rajoelison, lors de la présentation de cette deuxième phase du projet, hier à la Bibliothèque Universitaire de l’Université d’Ambohitsaina à Ankatso. Selon ses dires, le secteur de l’agriculture a été priorisé pour le développement durable, grâce aux solutions qu’il pourrait apporter pour la sécurité alimentaire et l’amélioration de la nutrition. En ce qui concerne l’environnement et la biodiversité, ce secteur peut être capitalisé car Madagascar est très riche en biodiversité pouvant aider, par exemple, pour la santé humaine. Le changement climatique sera également considéré par le projet, qui soutient que les énergies renouvelables représentent une solution durable, face aux problèmes énergétiques engendrés par le changement climatique.

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo