• Cours de change
  • 4640.02 AR
  • |
  • $4354.61 AR
Copyright Image : © Tahiana R
Image
Sport

JEUX AFRICAINS - Les chances de médaille pour Madagascar

20/02/2024 06:35 © L'Express De Madagascar

Madagascar s’alignera sur onze disciplines à la XIIIe édition des Jeux africains. Comme en 2019, le pays a totalisé douze médailles dont six en or et a fini dixième du classement.

Dans dix-huit jours, la XIIIe édition des Jeux africains à Accra, capitale du Ghana. Elle s’étalera du 8 au 23 mars. Tout le monde attend avec impatience la sortie de la liste officielle des athlètes et des membres de la délégation malgache. La question qui se pose est de savoir quelles sont nos chances de médailles dans les onze disciplines sur lesquelles la Grande île s’est alignée par rapport à l’édition de 2019 Rabat au Maroc.

Pour recadrer les troupes, le ministre de la Jeunesse et des sports, André Haja Resampa, s’est entretenu, vendredi, avec les dirigeants des fédérations sportives engagées aux Jeux africains vendredi, dans son bureau à Ambohijatovo. « L’objectif est de faire briller encore une fois Madagascar. La participation malgache ne sera pas symbolique. Nous y allons pour chercher des médailles », confie le ministre (ndlr).

Sur les onze disciplines, l’haltérophilie est en tête de liste des pourvoyeuses de médailles d’or pour la Grande île. Dans la catégorie des 49 kg, trois médailles d’or tomberont facilemententre les mains de Rosina Randafiarison, championne d’Afrique depuis début février et vice-championne du monde en 2023, si l’on s’en tient à la logique, mais le sport n’est pas une science exacte.

Du mal à rivaliser

Tojo Andriatsitohaina qui évolue dans la catégorie masculine des 73kg, constitue aussi une grande chance de médaille à condition qu’il se remette de son souci physique dû à un problème de dos. Elariont Ramiarimanana, deux médailles d’or et une d’argent en 2019, figure parmi les médaillables, sans parler de la capacité des autres haltérophiles (dont les noms sont très attendus) capables de briller à Accra.

En 2019, le basketball de 3x3 a remporté une médaille d’or. Cette année, le challenge est de taille parce que des nouvelles têtes intègreront les deux formations sans les expérimentés Elly, Livio, Fiary et Arnol.

Le judo, avec la présence de Laura Rasoanaivo, constituera une médaille d’or pour le pays parce que pour aller aux J.O de Paris 2024, elle est obligée de faire bonne figure à Accra. Le jeu d’échecs pourra faire briller Madagascar durant les Jeux d’Accra, car c’est une discipline sportive à laquelle les échéphiles malgaches, comme Fy Rakotomaharo (s’il est présent), Tsinjoniavo Aina Mahasambatra, peuvent faire la différence.

Le tennis de table a un atout à faire valoir car la présence de Fabio Rakotoarimanana constitue une grande chance. La lutte, l’athlétisme, le karaté, le tennis ont du mal à rivaliser contre les pays africains, mais en sport tout est possible à condition que des préparations dignes de ce nom soient entreprises. Sidonie Fiadanatsoa sur 100 m haies a beaucoup évolué ces derniers temps et elle pourra créer la surprise. Enfin, le rugby à VII pourra entrer dans le top 5. Avec ces petites analyses, Madagascar pourra faire mieux qu’en 2019, en totalisant plus de médailles d’or (haltérophilie, judo, échecs, lutte) si tout se passe bien.

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo