• Cours de change
  • 4850.74 AR
  • |
  • $4492.88 AR
Copyright Image : © L'Express De Madagascar
Image
Nationale

11 FÉVRIER 1975 - Vibrant hommage au colonel Ratsimandrava

12/02/2024 06:18 © L'Express De Madagascar

La commémoration de la mort du colonel Richard Ratsimandrava s’est tenue hier dans tout le territoire malgache. Le centre de l’événement était à Ambohijatovo Ambony.

Chaque année depuis quarante neuf ans, la grande famille des Forces de défense et de sécurité du pays commémore l’anniversaire de l’assassinat du colonel Richard Ratsimandrava ainsi que ses compagnons le 11 février 1975 à Ambohijatovo Ambony. Les deux présidents du parlement, le ministre des Forces armées, le général Lala Monja Delphin Sahivelo, le ministre délégué à la Gendarmerie nationale, le général Andry Rakotondrazaka ainsi que le ministre de la Sécurité publique, Herilala Rakotoarimanana ont honoré de leur présence la commémoration sur les lieux du meurtre de l’ancien chef d’État à Ambohijatovo Ambony. La journée est marquée par un culte et une succession de discours des chefs de départements ministériels.

Lors de son allocution, le ministre des Forces armées a déclaré qu’il est de mise pour tous de prendre exemple sur la droiture du colonel Ratsimandrava et en même temps expliqué l’importance d’avoir la confiance du peuple pour les Forces de défense et de sécurité.

Solidarité

De son côté, le ministre délégué à la Gendarmerie, qui a pris en premier la parole, a réitéré l’histoire émouvante du chef d’État à durée la plus courte de l’histoire du pays. Il a également souligné le fait que le colonel doit être une source d’inspiration pour les générations futures.

Le ministre de la Sécurité publique quant à lui a soulevé l’importance de la solidarité entre Malgache et surtout entre les Forces pour préserver la paix et l’apaisement dans tout le pays. «Je ne reculerai pas devant le devoir mon général». Ce sont les mots du colonel Richard Ratsimandrava au moment où il prend la tête du pays de la main du général Ramanantsoa le 5 février 1975.

Six jours après, il fut fusillé à Ambohijatovo Ambony par une bande armée. Depuis, il est considéré comme l’une des figures du patriotisme et du nationalisme. Le colonel Richard Ratsimandrava était avant sa nomination au poste de chef d’État le ministre de l’Intérieur et a également été le premier officier malgache commandant de la Gendarmerie nationale. Il demeure jusqu’à maintenant l’un des seuls hommes politiques malgaches respecté par la population de par sa franchise et ses actes de bravoure et de patriotisme.

Depuis 2019, la journée du 11 février est aussi dédiée à tous les éléments des Forces de l’ordre morts au combat et/ou durant l’exercice de leurs fonctions. Lors de la commémoration d’hier, le président de la République n’était pas présent mais le gouvernement a été fortement représenté.

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo