Vous êtes ici

08-04-2021 par Midi Madagasikara

10 millions d’ariary ! C’est la somme qu’un usurpateur a réclamée à un opérateur économique, contre une promesse d’attribution de marché public, relatif à la construction d’une route pavée de 8km dans la Commune d’Ambatofahavalo, district Atsimondrano.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Bien que le ministre Hajo Andrianainarivelo tienne fréquemment des discours en public, contre le népotisme et la corruption, l’usurpateur n’a pas hésité à citer son nom pour soutirer de l’argent. En effet, l’individu s’est présenté en tant qu’employé du MATP (Ministère de l’Aménagement du territoire et des Travaux Publics) et prétendait être proche du ministre. D’après ses dires, les 10 millions d’ariary qu’il avait réclamé seraient pour le ministre et sa « commission » serait à payer en sus.

 

Plaintes. Méfiant, l’opérateur économique a procédé à un recoupement au niveau du MATP, pour vérifier l’existence du marché en question. Les responsables auprès du ministère ont affirmé que la personne n’était pas employée du MATP et que le marché n’existait pas. Une plainte a alors été déposée par l’opérateur économique, pour escroquerie.

 

Informé sur l’affaire, le directeur des affaires juridiques au sein du MATP a également déposé une plainte auprès de la Brigade de recherche criminelle, le 1er avril dernier, au nom du ministre et du Ministère. L’usurpateur de fonction a été arrêté le même jour et déféré après enquête le 7 avril. Selon les résultats d’enquête, l’individu a reconnu ses actes et a indiqué qu’il n’est ni employé du MATP, ni proche du ministre, mais plutôt un assistant parlementaire d’un député élu à Mananjary. A noter que l’opérateur économique a retiré sa plainte, après remboursement de son argent par l’usurpateur. Cependant, l’affaire se poursuit en justice, suivant la plainte déposée par le MATP.

 

Antsa R.