Vous êtes ici

23-11-2022 par Midi Madagasikara

L’élaboration du guide de prévention des actes corruptifs dans les prisons est sur la bonne voie.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Conduit par la Commission nationale indépendante des droits de l’Homme (CNIDH) et en collaboration avec la représentation de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) pour l’Océan Indien, après Toamasina et Fianarantsoa, le troisième atelier pour la prévention et la lutte contre la corruption en milieu carcéral s’est tenu hier à Antalaha. Cet atelier a vu la participation des représentants du tribunal, de l’administration pénitentiaire et des organisations de la société civile. Les causes avérées de la corruption en milieu carcéral ont été soulevées lors des débats sans oublier les solutions et les recommandations qui seront intégrées dans le guide.

 

Prévu être finalisé le mois prochain, le guide sera disponible en version papier et électronique pour une large diffusion nationale. Il sera destiné aux fonctionnaires du ministère de la Justice, de l’administration pénitentiaire, des organisations de la société civile, des familles des détenus et sera aussi partagé au grand public. La transparence et la gratuité des services publics au sein de la Justice et du système pénitentiaire figurent parmi les grandes lignes annoncées dans ce guide. Outre la jouissance des droits fondamentaux, notamment, l’accès aux soins, l’allègement des procédures est également inclus dans les axes de prévention et de lutte contre la corruption en milieu carcéral dans cette approche focalisée sur les droits humains.

 

Narindra Rakotobe