Vous êtes ici

04-08-2022 par Midi Madagasikara

Plusieurs nominations aux hauts emplois de l’Etat ont été prises hier au Palais d’Iavoloha, notamment au titre du ministère de la Justice, de la Défense Nationale et de la Sécurité Publique.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Robertson Ranary Rakotonavalona. C’est le nouveau Premier Président de la Cour Suprême (PPCS). Il a été nommé hier en conseil des ministres, suite sans doute à la proposition du Conseil Suprême de la Magistrature (CSM) qui s’est réuni du 20 au 22 juillet dernier à l’Espace Kanto à Ambatofotsy. Président de la Cour de Cassation depuis le 4 juin 2021, il avait assuré l’intérim du PPCS après le départ à la retraite en mai 2022 de l’ancien titulaire du poste, Rajaona Andriamanankandrianina.

 

Carrière. Magistrat de premier grade, Robertson Ranary Rakotonavalona a gravi tous les échelons. Admis au concours d’entrée dans la magistrature, aussi bien dans l’ordre administratif que dans l’ordre judiciaire, il avait opté pour ce dernier. Il avait commencé sa carrière en qualité de second substitut du Procureur de la République auprès du Tribunal de Première Instance (TPI) d’Ambatondrazaka. Il devait devenir, tour à tour, Procureur de la République (PR) auprès du TPI  de Toamasina puis de Tana.

 

Postes vacants. Avocat général près la Cour d’Appel d’Antananarivo, il a été ensuite promu Procureur Général près la Cour Suprême (PGCS) avant d’être illégalement limogé en 2018. Le Conseil d’Etat lui a donné raison en annulant le décret de son limogeage le 13 mars 2018. « Il n’y a pas de vainqueur ni de vaincu. C’est le droit qui a triomphé. C’est une grande avancée de l’Etat de droit à Madagascar », avait alors déclaré Ranary Robertson Rakotonavalona. Avec sa nomination en tant que PPCS, le siège de Président de la Cour de Cassation se trouve vacant. Même topo pour le fauteuil de Procureur Général de la Cour de Cassation qui n’a pas été encore pourvu, 8 mois après le départ à la retraite de Noëline Rakotondrabe le 17 décembre 2021.

 

Défense Nationale.  Le conseil des ministres d’hier a procédé à d’autres nominations aux hauts emplois de l’Etat au niveau de différents ministères. Notamment au sein du ministère de la Défense Nationale où le général de brigade Patrick Michel Raharison est « bombardé » Commandant de Zone de Défense et de Sécurité de Fiherena (Sud-Ouest). Un autre général et deux colonels sont nommés pour leur part à des postes de directeur. Toujours au titre de la Défense nationale, le conseil des ministres a approuvé la communication verbale relative au camp du premier bataillon parachutiste (ex-1er RFI) qui portera le nom du général de corps d’armée Ismaël Mounibou dont les principaux faits d’armes avaient eu pour cadre, l’ex-1er RFI basé à Ivato. Pour sa part, le Commissaire Principal de Police, Michel Rakotondrazaka est nommé directeur régional dans l’Itasy, au titre du ministère de la Sécurité Publique.

 

Recueillis par R.O