Vous êtes ici

22-06-2022 par L'Express de Madagascar

Une touche d’innovation. C’est ce que veut apporter la kermesse militaire qui a ouvert ses portes, hier, sur le terrain de football de Betongolo.



Ce changement concerne d’abord le nom. Il s’agit dorénavant de la kermesse des Forces de défense et de sécurité (FDS), et non plus juste celui de l’armée. Dans la ligne de la réforme du secteur sécurité, l’événement est élargi à la police nationale et la gendarmerie nationale. Une première depuis la création de la kermesse qui a marqué l’enfance et la jeunesse de plus d’un, à l’occasion de la célébration de la fête nationale.

Comme un symbole donc c’est le général Richard Rakotonirina, ministre de la Défense nationale, accompagné du contrôleur général de police Fanomezantsoa Randrianarison, ministre de la Sécurité publique, et du représentant du secrétaire d’État à la gendarmerie nationale, en mission dans la région Sava, qui ont donné le coup d’envoi à la kermesse des FDS, hier. Bien que supplantée par le statut de fête de l’indépendance, la date du 26 juin marque aussi l’anniversaire de l’armée.

Au même titre que l’indépendance du pays, l’armée fête aussi cette année son 62e anniversaire. Ayant eu le vent en poupe dans les années 70 et 80, la kermesse militaire est l’occasion pour l’armée et maintenant les FDS de se rapprocher la population, de communier avec elle en ces jours de fête.

Un point souligné par le ministre de la Défense nationale, hier, à Betongolo. Cette année donc différents stands prévoyant des activités ludiques attendent le public jusqu’à samedi.

La kermesse a été réactivée depuis quelques années, avant d’être mise en stand-by à cause de la pandémie de la Covid-19. Elle fait son grand retour avec des animations plus à l’ère du temps. Le général Rakotonirina et le contrôleur général de police Randrianarison ont même joué le jeu, hier, et s’adonnant à quelques activités proposées. Ils ont fait parler la poudre, ou plutôt les cartouches de paint-ball aux stands de tir, sont montés à cheval et ont même fait un tour de canoë sur la piscine de Betongolo. Des expositions sur les différentes entités au sein des trois corps composant les FDS y sont, également, présentes.