Vous êtes ici

23-11-2022 par Moov.mg

Bebe Florine, une grand-mère et écrivaine malgache, fait vibrer les réseaux sociaux.


Copyright Image : © Bebe Florine

 

Bebe Florine, la grand-mère préférée des internautes malgaches voit sa vie changer. Découverte il y a de cela quelques mois par une jeune fille du nom de Noasy Mamela, elle a réussi à faire parler d’elle sur les réseaux sociaux. Elle a surtout fait sensation grâce à ses talents pour l’écriture et l’interprétation.

Poussée par les réseaux sociaux, Bebe Florine se prépare d’ores et déjà pour la sortie de son premier livre prévue ce vendredi 25 novembre. Suivez l’histoire peu commune de cette écrivaine malgache avec nous.

 

Une écrivaine qui vit dans la précarité

Bebe Florine vit dans la précarité depuis plusieurs années. Cette situation provient du fait qu’elle ne touche aucune retraite même si selon elle, elle aurait été une ancienne fonctionnaire. Jamais personne n’aurait pensé qu’une grand-mère issue d’une classe sociale défavorisée serait en réalité une écrivaine malgache et une interprète. Et la stupéfaction de tous vient de là.

Cela fait 26 ans qu’elle s’adonne à l’écriture de poèmes, a-t-elle indiqué. Mais faute de moyen, elle n’a jamais pu publier aucun de ses livres. Sa rencontre avec cette internaute, mais aussi le soutien de tous, lui a changé la vie et lui permet maintenant de vivre l’un de ses rêves les plus fous.

 

Des aides venues de partout

“Diampenin’i Bao Florine Gentillesse”, le premier livre de Bebe Florine sortira vendredi prochain. Il s’agit d’une initiative soutenue financièrement par la ministre de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. Ainsi, tout un événement sera organisé en l’honneur de notre octogénaire. Ce sera également l’occasion d’acheter son livre qui est vendu à 15.000 ariary l’unité. Sinon, la réservation se fait déjà via un appel téléphonique.

Dès le premier partage de la fameuse vidéo sur laquelle elle fait une interprétation en français, les internautes malgaches ont accroché. Des jeunes, des médias, des associations sont venus de partout peu de temps après pour s’entretenir directement avec notre écrivaine malgache. Chacun l’a aidé à sa manière, car tout le monde a été touché par son histoire. 

 

 

Moov.mg