Vous êtes ici

30-05-2022 par L'Express de Madagascar

L’épidémie de coronavirus refait surface. Le ministère de la Santé publique lance une campagne de vaccination pour renforcer l’immunité de la population.



Réveil de l’épidémie de coronavirus. Le nombre de nouvelles contaminations et de décès augmente, à nouveau. Deux morts, soixante-trois nouveaux cas et cent-vingt-et-un porteurs du virus en cours de traitement, en une semaine, selon la situation épidémiologique du coronavirus, du 21 au 27 mai, publiée par le ministère de la Santé publique, ce weekend. La semaine d’avant, le nombre de nouveaux cas a été d’une trentaine. La région d’Analamanga est l’épicentre de l’épidémie, avec cinquante deux cas.

Cette hausse des cas ne serait pas encore très remarquée dans les centres de santé. «Nous effectuons des tests de diagnostic rapide chez les personnes qui présentent les symptômes de la maladie, mais nous n’avons pas encore détecté des cas positifs, jusqu’à présent.», souligne le médecin chef d’un centre de santé de base (CSB) d’un quartier d’Antananarivo ville. Pourtant, dans la communauté, de plus en plus de personnes présentent les symptômes de la maladie, à savoir, des maux de tête, des états grippaux, une grosse fatigue, des maux de l’appareil digestif. «J’ai eu de la difficulté à me lever du lit, ce matin. Je me suis senti très fatigué.», lance Mahandry, un père de famille. «J’ai perdu l’appétit. J’ai mal à la tête. Je souffre d’une diarrhée et je ressens de la douleur au niveau de mon estomac.», s’est plaint un étudiant d’un institut privé à Ankadivato. En parallèle, les gestes barrières sont délaissés. Beaucoup ne portent plus de masque.

Dans les transports en commun, à l’église et même dans les bureaux administratifs, ils ne sont plus obligatoires. Le président de l’Ordre des médecins, le Dr Eric Andrianasolo recommande le port de masque. Le ministère de la Santé publique a déjà anticipé ce rebond épidémique du coronavirus, en cette saison d’hiver. A la fin du mois d’avril, le professeur Zely Randriamanantany, à la tête de ce département, a indiqué «c’est le moment de se faire vacciner. Nous allons bientôt entrer dans la saison d’hiver qui favorise les infections virales.». Entre cette déclaration et aujourd’hui, le nombre de personnes immunisées reste encore très faible à Madagascar. Moins de 10% de la population sont vaccinés contre le coronavirus.

L’immunité, pour ceux qui ont déjà été vaccinés ou ceux qui ont déjà contracté le virus diminuerait au bout de trois mois, selon des analyses scientifiques. Ainsi, le ministère a recommandé l’injection de la dose booste, pour ceux qui ont déjà complété leur dose.
Le ministère de la Santé publique prépare une campagne de vaccination qui dure cent jours, pour lutter contre le Covid-19. Cette campagne s’étendra sur tout le territoire. L’objectif étant de renforcer l’immunité de la population. Convaincre la population sur l’importance du vaccin dans la lutte contre le coronavirus reste un grand défi.