Vous êtes ici

01-08-2022 par Midi Madagasikara

Les fêtardes et fêtards de la Capitale en ont eu pour leur argent, vendredi soir au Jao’s Pub Ambohipo, avec le concert d’anniversaire des 67 ans de Jaojoby Eusèbe. D’ailleurs, il se trouvait dans son salon et son jardin pour cette soirée.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

La fête s’est déroulée autant sur scène que sur la piste de danse. Comme à son habitude, le roi du « salegy » a mis en avant sa polyphonie légendaire. Tout comme il a régalé le public de plusieurs interprétations, avec un savoureux « I got a woman » de Ray Charles par exemple.

L’artiste a démontré toute sa panoplie vocale. Rappelant au passage qu’il était un homme d’orchestre devenu l’un des meilleurs auteurs-compositeurs de Madagascar. La piste s’est remplie de couples aussi nostalgiques que dans le vent.

 

Entre-temps, il a fait monter la magnétique Francia Roxan, bassiste reconnue par ses pairs. Sur le titre « Tsy hirenireny », le concert a atteint son summum. Dans la salle bien remplie, les hanches se sont dandinées.

À 67 ans, Jaojoby Eusèbe démontre encore son excellence dans la musique en alignant les chansons cultes comme « Piloveramena », « Alima » et d’autres. Sans fléchir, il a assuré plus de trois heures de spectacle. Vivement le 70e anniversaire, ce n’est pas si loin que cela.

 

Maminirina Rado