• Cours de change
  • 4640.02 AR
  • |
  • $4354.61 AR
Copyright Image : © Bngrc
Image
Nationale

INTEMPÉRIES - Le nombre de victimes des précipitations augmente

16/02/2024 06:06 © L'Express De Madagascar

Les fortes pluies continuent de causer des dégâts. Hier, elles ont provoqué une montée des eaux dans la capitale.

Après la région d’Atsinanana, c’est au tour d’Antananarivo de subir les conséquences des intempéries. Les eaux de pluie se sont stagnées un peu partout dans la capitale hier après-midi. Les rues se sont transformées en lits de rivière et l’eau a commencé à envahir des maisons dans les quartiers bas de la ville d’Antananarivo.

«La quantité de pluie qui est tombée aujourd’hui est impressionnante. Le niveau de l’eau a rapidement augmenté dans notre quartier. Notre cour est inondée. Il est certain que l’eau a déjà envahi des maisons. Mais pour l’instant, personne n’a quitté son foyer. Le problème dans notre fokontany est que nous ne disposons pas de terrain pour installer une tente afin d’héberger les sinistrés», déclare Fanantenana Ramanitranirina, présidente du fokontany Andavamamba Anjezika II.

Les fokontany d’Andavamamba Anjezika I et d’Andavamamba III G Hangar constatent également cette montée des eaux.

Circulation bloquée

«Nous ne pourrons évaluer les dégâts que demain matin», indique le président du fokontany d’Andavamamba Anjezika I.

Les usagers de la route ont beaucoup souffert pendant cette pluie. La circulation a été bloquée partout. «J’ai quitté mon lieu de travail à Andravoahangy à 17 heures. À 19 heures, je suis toujours coincé ici à Ampasapito. Les véhicules avancent à peine», témoigne Andry R., un homme qui vit à Ambohimangakely.

Des tronçons de route sont devenus inaccessibles en raison de la stagnation des eaux dans les rues. C’était le cas à Besarety, à Andravoahangy, entre autres. Certains automobilistes ont choisi de faire un détour pour éviter d’endommager le moteur de leur véhicule dans l’eau. Certains ont été piégés. Les piétons, quant à eux, ont dû faire appel aux charretiers qui acceptaient de marcher dans l’eau stagnante et sale contre quelques billets.

Cinq morts, huit disparus

Cinq personnes sont décédées à Antananarivo, à Benenitra et à Mandoto, huit personnes sont portées disparues à Benenitra, Vavatenina, Mahajanga II, Fénérive-Est, et quatre mille sinistrés. Tel est le bilan provisoire du Bureau national de Gestion des risques et des catastrophes sur les intempéries qui ont sévi à Madagascar, du 6 février au 15 février. Six régions ont été touchées, dont Analamanga, Atsimo Andrefana, Vakinankaratra, Analanjirofo, Boeny, Atsinanana. Hier, des sinistrés continuaient à rejoindre des sites d’hébergement à Toamasina. Le nombre de sinistrés pourrait encore augmenter.

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo