• Cours de change
  • 4885.52 AR
  • |
  • $4533.77 AR
Copyright Image : © Ministeran'Ny Harena An-Kibon'Ny Tany
Image
Economie

PGE - L’État met le paquet sur les mines

08/02/2024 09:53 © L'Express De Madagascar

L’État prévoit jusqu’à une vingtaine de projets miniers en cinq ans dont deux dès cette année.

Ça va bouger du côté du secteur minier dans les prochaines années. À en croire le Premier ministre Christian Ntsay, on prévoit le démarrage d’une vingtaine de projets durant le quinquennat. Deux d’entre eux pourraient même démarrer dès cette année, toujours selon le chef du gouvernement durant la présentation de la Politique générale de l’État (PGE) au parlement la semaine dernière.

Reste maintenant à savoir quels sont ces projets qui devraient commencer dans les mois à venir. Pour l’heure, très peu sont ceux qui arrivent à un stade de démarrage imminent.

Parmi ceux qui sont déjà sur le feu aujourd’hui figure le projet d’exploitation de l’ilménite de Ranobe Toliara par la compagnie Base. D’ailleurs, lors du passage de l’exécutif devant la Chambre haute le vendredi 2 février, les sénateurs n’ont pas manqué de soulever le cas de ce projet que l’État a décidé de suspendre depuis 2019 et qui pourrait, pourtant, créer des milliers d’emplois pour les jeunes de Toliara et du travail pour les entreprises de la région.

Décret d’application

« Il y a plus de partisans que d’opposants à ce projet et derrière ces opposants se trouvent notamment des politiciens », avait avancé le sénateur Tsiebo Mahaleo, soutenu par le sénateur Nicolas Rabemananjara qui a plaidé pour la réouverture de Base Toliara. « Des discussions avec les premiers responsables de la société Base Toliara ont déjà lieu. Ils sont à Madagascar en ce moment et l’ouverture de la compagnie minière est en cours », leur a, par la suite, répondu le ministre des Mines Olivier Herindrainy Rakotomalala.

En tout cas, l’État entend mettre le paquet pour arriver à cet objectif. Dans les cent prochains jours, le décret d’application du code minier sera adopté ainsi que le statut du Bureau de géologie et de gemmologie de Madagascar (BGGM) et du laboratoire des mines. Un plan d’assainissement qui va être utilisé dans le traitement, par le Bureau du cadastre minier de Madagascar (BCMM), des demandes de Permis miniers, est également en gestation.

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo