• Cours de change
  • 4640.02 AR
  • |
  • $4354.61 AR
Copyright Image : © L'Express De Madagascar
Image
Economie

EXPORTATION - L’UE relève le taux de nicotine dans la vanille

07/02/2024 07:44 © L'Express De Madagascar

Une décision salutaire pour la vanille malgache. Après d’intenses lobbying effectués par le ministre de l’Industrialisation et du Commerce, Edgard Razafindravahy, l’Union européenne vient de ramener à 0,3 mg/ kg le taux de nicotine toléré dans la vanille.

Ça sent bon pour la vanille. Les efforts consentis par le ministre de l’Industrialisation et du Commerce, Edgard Razafindravahy, ont porté leurs fruits. Par une décision parue dans le journal officiel de l’UE, la Limite Maximale de Résidus a été maintenue à 0,3mg/ kg pour la vanille. En terme plus simple le taux de nicotine toléré pour la vanille a été ramené à 0,3 mg/kg.

C’est le résultat d’une longue et difficile bataille. En 2023, l’Union européenne avait pris une nouvelle réglementation ramenant de 0,3 mg à 0,02mg/ kg pour protéger la santé des consommateurs européens. La décision aurait dû être appliquée en septembre 2023 mais Madagascar avait bénéficié d’un sursis de cinq mois. L’échéance arrivait à terme au mois de janvier. Cette mesure concernait plus de 50% de la production malgache. La vanille rapporte à l’État en moyenne chaque année 600 millions de dollars pour 2400 tonnes de gousses exportées. C’est dire la place occupée par la vanille dans la balance commerciale du pays. Il fallait donc agir coûte que coûte et vite.

Conséquences

Dès le mois d’août 2023, une réunion en vision conférence avec la Commissaire européenne à la santé et à la protection des consommateurs, Stella Kyriakides, a été organisée par la ministre des Affaires étrangères, Yvette Sylla, le ministre de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation, Edgard Razafindravahy, et le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Harifidy Ramilison. Les responsables malgaches ont souligné les conséquences que pourrait avoir cette nouvelle réglementation au niveau social et économique. La Commissaire européenne a pris conscience de l’importance des impacts de cette mesure pour Madagascar. Côté malgache, un task force réunissant les techniciens des trois ministères a été mis en place. Une délégation du secteur privé s’est déplacée en Europe. Les chancelleries européennes accréditées à Madagascar ont été sensibilisées. Et mardi le Parlement européen a modifié les limites maximales des résidus concernant les épices fruits et les épices graines.

Selon les informations provenant des producteurs, une baisse sensible de la production est constatée lors de cette campagne. Le changement climatique ainsi que la baisse du prix de la vanille en ont été les causes selon les planteurs. À quelque chose malheur est bon, cette baisse de la production devrait faire remonter le prix après des péripéties malheureuses. Que demande le peuple ?

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo