• Cours de change
  • 4762.39 AR
  • |
  • $4451.54 AR
Copyright Image : © L'Express De Madagascar
Image
Culture

DISPARITION - L’adieu émouvant à la chanteuse Lalie

02/05/2024 07:43 © L'Express De Madagascar

Hier, un dernier hommage a été rendu à l’artiste Lalie lors d’une messe à l’Ecar Saint-Étienne Ambanidia, avant son enterrement à Anjanahary.

Entourée de sa famille, de ses amis et de ses proches, Hanitriniala Lalie Louise Andriamazava, connue sous le nom de Lalie, a reçu un dernier hommage à l’Ecar Saint-Étienne Ambanidia, hier, après avoir quitté définitivement sa maison à Ambohimiandra. À 11 heures, le cortège funèbre a quitté sa résidence pour se diriger vers son église à Ambanidia afin de rendre paisiblement son âme à Dieu, dans l’espoir de la vie éternelle.

La dernière messe pour Lalie a été dirigée par le Père Curé Basile Randrianarisoa, qui a réconforté sa famille en promettant une deuxième rencontre avec Lalie dans la vie éternelle. Son époux veuf, courageux, au centre de ses deux enfants orphelins, sa famille et ses amis artistes tels que Mendrika Rasolomahatratra de Solomiral, Tsanta Randriamihajasoa, Yrinaf, Faniah, Fanja Andriamanantena, Nanie, Bodo, Eric Rakotoary, Kiady, Farakely et d’autres qui étaient présents. « Cela fait 48 ans que Lalie a préparé sa vie éternelle et son combat est fini. Dieu l’a appelée à le rejoindre », souligne le prêtre.

Le moment de l’absoute a été particulièrement émouvant alors que ses amis pleuraient sa perte, attristés par cette séparation. Le titre de Lalie, «Misy Tsikinao ‘zay», écrit par Fanja Andriamanantena, a été chanté par son frère Roger Rajoelison Rakoto Andriamazava pour conclure la messe. Les larmes coulaient chez ses amis, notamment Nanie, se remémorant Lalie en chantant ce titre, sa voix caressante et envoûtante, son charme lorsqu’elle chantait.

Personne inoubliable

« J’ai vécu beaucoup de moments avec elle, surtout avec «Feo roa». Ce titre était notre vie ensemble, puisque je suis comme sa petite sœur et elle, comme ma grande sœur. Je me souviens de son perfectionnisme, de sa franchise, un peu stricte, de son professionnalisme qui m’a appris à devenir comme elle. Je ne pourrais jamais l’oublier lorsque je prendrai mon micro, surtout en chantant «Feo roa». Nous avions encore prévues un spectacle ensemble après qu’elle se soit remise de sa maladie, mais cela ne sera plus possible », témoigne Nanie. « Lalie était une personne gentille, simple, et sa voix magique la distinguait des autres. Elle avait une voix tellement spéciale. Quand elle a créé un album, elle m’a appelé pour arranger sa musique avec mon saxophone », souligne Titi Razakamiadana, saxophoniste. « Nous avons eu un dernier concert au Cesca Antanimena l’année dernière en faisant un duo sur «Miaraka aminao» et «Ny Andriamanitra inoako». C’était le dernier duo inoubliable avec elle », se souvient Kiady. Après la messe, sa famille et ses amis, accompagnant sa dépouille, se sont rendus à Anjanahary pour son inhumation, où son corps pourra reposer en paix pour l’éternité.

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo