Vous êtes ici

12-01-2021 par Midi Madagasikara

Avec ses impacts économiques et ses éventuelles conséquences politiques, le vol irrégulier du 31 décembre risque de saper le redécollage du pays entamé depuis bientôt deux ans.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Comme nous l’avions soulevé dans notre édition d’hier, l’avion  qui a servi au transport des 73,5 kilos d’or n’a pas fait étrangement l’objet de saisie. Ni à Johannesburg ni à Ivato. C’est chose faite puisque le PIPER AIRCRAFT INC PA 42 720 de STA Madagascar est saisi depuis hier par la Douane au motif que c’est « le moyen de transport de marchandise en contrebande ». L’aéronef de la compagnie aérienne privée appartenant à un étranger et non pas à un opérateur malagasy proche du pouvoir comme certains internautes l’ont véhiculé à tort sur les réseaux sociaux, est désormais cloué au sol. 10 jours après le vol – au propre comme au figuré – qui a provoqué des turbulences dans le microcosme national et sous-régional.

Espace d’intervention. La compagnie qui se trouve dans le radar des enquêteurs, propose tous types de vols comme les évacuations sanitaires et les voyages d’affaires. Le 31 décembre dernier, l’un de ses avions a effectué un voyage d’affaire en …or avec le vol qui a fait cap sur Johannesburg via Toliara alors que seuls les aéroports d’Ivato et de Nosy Be sont pour le moment ouverts aux vols internationaux depuis la fermeture des frontières pour endiguer les cas importés de Covid-19. La compagnie STA est également sortie de son espace d’intervention censé se limiter à l’ensemble de l’Océan Indien.

Fouille sans exception . Or (dans tous les sens du terme), le vol 5R-ASB a franchi le Canal de Mozambique pour atterrir à l’aéroport OR Tambo de Johannesburg où la Brigade Anti-Criminalité Sud-Africaine a intercepté les lingots d’or dans les bagages des 3 passagers dont l’un est de nationalité française. Quant aux deux autres, ce sont des ressortissants malagasy comme ceux qui ont décidé au dernier moment de ne pas monter à bord, mais qui ont été « embarqués » samedi dernier à Tsiafahy. Une nouvelle arrestation a eu lieu hier dans le cadre de l’enquête diligentée à la requête du président de la République en personne qui va donner l’ordre à ce que « tous les passagers en partance vers l’extérieur, quel que soit leur statut ou qu’ils soient les enfants d’Untel ou de telle famille, soient soumis à une fouille obligatoire». Sans exception. « Y compris ma propre personne », déclare-t-il.

Acquis du régime. Avec la saisie opérée hier, une enquête sera certainement menée sur tous les mouvements autour de l’appareil aussi bien à Ivato qu’à Toliara. Si les images sont exploitables ou n’ont pas été effacées, le visionnage des caméras de surveillance permettra d’identifier toutes les personnes qui ont participé à cette opération qui pourrait coûter très cher à l’économie malgache si les 73,5 kilos d’or ne sont pas restitués par l’Afrique du Sud au pays de provenance. Cela risque même d’impacter sur les acquis des deux premières années du quinquennat du régime qui a fait de l’instauration de l’Etat de droit, sa règle d’…or.

R. O