Vous êtes ici

28-09-2021 par Midi Madagasikara

Le rapport « vers une protection sociale universelle et inclusive pour les enfants à Madagascar » avance une situation d’extrême pauvreté pour les enfants malgaches.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Des taux élevés de pauvreté qui se traduisent par des taux extrêmement élevés de malnutrition chronique. En effet, selon l’analyse du chevauchement des privations multiples (MODA) 18, « plus des deux-tiers des enfants malgaches (67,5%) sont privés dans au moins deux dimensions. Le même document avance que près d’un quart (23,7%) souffrent de privation dans quatre dimensions ou plus ». Aussi, « la proportion d’enfants pauvres est la plus élevée dans le Sud-Ouest ». 49,3 % des enfants de la région Atsimo-Andrefana et 49,1 % des enfants de la région Ihorombe souffriraient de privations matérielles dans quatre dimensions ou plus. Ce qui serait loin de la situation à Analamanga qui enregistrerait un taux de privations matérielles de moins de 5%.

 

Par ailleurs, la pauvreté toucherait plus les enfants issus des ménages dirigés par des personnes sans éducation formelle. Soit, un taux de 40 % contre 10 % pour les ménages dirigés par des personnes ayant un niveau d’enseignement secondaire ou supérieur. L’analyse indique également que le « niveau d’éducation de la mère a plus d’impact que celui du père ».

 

Recueillis par José Belalahy