Vous êtes ici

03-08-2022 par Midi Madagasikara

Après des semaines de bras de fer, des négociations sous la houlette de la Présidence sont prévues pour débloquer la situation au niveau du ministère des Affaires étrangères. En attendant, les grévistes reprennent du service depuis hier.


Sept semaines sont passées et les deux syndicats du ministère des Affaires étrangères, à savoir le Syncormae et le Sempirima, ont annoncé  la suspension de leur grève, durant une conférence de presse qu’ils ont donnée à Anosy hier. En effet, un service minimum au sein du département central mais également au niveau des représentations malgaches à l’étranger a été annoncé depuis ce 24 juin. Les syndicats imposent toutefois leurs conditions, pour une reprise définitive du travail.

Présidence. Cette suspension n’est valable que pour quelques jours afin de « permettre aux discussions de résolution des problèmes d’avancer dans un climat d’apaisement », soulignent-ils dans un communiqué conjoint lu par le président du Syndicat des corps du ministère des Affaires étrangères (Syncormae), Andria Razakandrema, hier. Selon toujours ce communiqué, les discussions entre les agents et les responsables à la Présidence de la République sont prévues se dérouler ce jeudi 4 août. « Nous espérons qu’il y aura un consensus et que les problèmes seront résolus », a poursuivi d’ailleurs Andria Razakandrema qui a affirmé avoir constaté une « vraie implication de la Présidence dans la quête de solutions ». Tout indique que les doléances des deux syndicats ont déjà été transmises à la Présidence. « Nous sommes sûrs qu’ils les ont prises en considération », continue-t-il. Toutefois, si la situation ne se débloque et si aucune solution concrète et durable n’est décidée à l’issue des discussions, « la grève reprend », a-t-il précisé. « C’est ce qui a été évoqué avec la Présidence et c’est ce qui a été convenu lors de nos assemblées générales », a lancé Andria Razakandrema. Compte tenu de cette déclaration, on peut en déduire que  tout dépend des négociations qui se dérouleront ce jeudi malgré les bonnes volontés affichées par les grévistes et les médiateurs de la Présidence.

Avis au public. Cette prise de décision intervient une semaine après l’émission d’un « avis au public » énumérant une liste des prestations que les usagers pourraient de nouveau demander auprès du ministère des Affaires étrangères. Il s’agit, entre autres, du traitement du visa des contrats des travailleurs migrants et des jeunes au pair, de la transcription des actes de naissance, de la certification et authentification des actes administratifs, des actes d’état-civil, des actes judiciaires et extrajudiciaires, de la délivrance d’attestation de déménagement définitif, du traitement des dossiers relatifs à la perte de la nationalité malgache, de l’autorisation de transfert de dépouilles mortelles à l’étranger, du traitement de demande d’autorisation d’escale et d’accoster. Le Secrétaire général  du ministère des Affaires étrangères, Tahirimiakadaza Ratsimandao, a d’ailleurs évoqué la Constitution, pour annoncer la reprise des services au niveau de ce département. S’il ne s’agit pas de pression, tout se décidera probablement lors de ces négociations de jeudi.

Julien R.