Vous êtes ici

07-06-2021 par L'Express de Madagascar

Cinq mille entreprises sont regroupées au sein du Groupement du Patronat Malagasy ou Fivmpama, lequel s’engage à faciliter l’accès des étudiants au monde entrepreneurial.


Copyright Image : L'Express de Madagascar


Un cadre adéquat d’évolution entrepreneuriale. Les étudiants de l’Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration des Entreprises ou Inscae vont pouvoir intensifier leurs enquêtes et stages nécessaires à leur cursus au niveau des cinq mille entreprises membres du Groupement du Patronat Malagasy ou Fivmpama. Ils vont s’inspirer également des modèles d’affaires dans ces entreprises pour devenir les entrepreneurs de demain.

« Une convention est signée pour rapprocher les entrepreneurs professionnels et les jeunes étudiants qui s’engagent dans cette voie. Au-delà du schéma classique de partenariat entre une entreprise et un établissement de formation, la convention liant l’Inscae et le Fivmpama va apporter deux avantages significatifs. D’une part les étudiants pourront effectuer des enquêtes et des stages dans les entreprises formelles membres du Fivmpama. D’autre part, les étudiants vont bénéficier de l’accompagnement de la part de ceux qui sont déjà actifs dans l’économie nationale, ces entrepreneurs et industriels », estime Dr Harimino Rakoto, directrice générale de l’Inscae. L’augmentation de l’effectif des entrepreneurs qui contribuent à la croissance économique est attendue sur le long terme.

« Quatre cent mille étudiants terminent leurs études chaque année et se retrouvent en quête d’emploi dans tout le pays. Face à cette situation, le Groupement du Patronat Malagasy ou Fivmpama se donne pour priorité de participer à la concrétisation de l’adéquation formation-emploi. Sur la base de la convention de partenariat avec l’Inscae, les étudiants pourront identifier les différents secteurs de l’économie et ainsi, mieux se préparer à créer leurs propres entreprises en vue de multiplier les emplois. Sur le marché du travail, actuellement, l’offre n’arrive pas à absorber la demande. Il devient urgent de façonner tôt les étudiants de sorte à ce qu’ils deviennent des fournisseurs d’emplois pour eux-mêmes et pour d’autres. Leurs études devraient désormais avoir pour objectif, non plus de chercher incessamment un emploi, mais d’être en mesure d’en créer », indique le Président du Fivmpama, Andrianavalomanana Razafiarison. Un suivi annuel de la convention va se réaliser afin d’évaluer l’augmentation du nombre d’entrepreneurs naissants.

L’Inscae connaît pour la première fois un partenariat scellé avec un groupement patronal multisectoriel comme le Fivmpama. Ce dernier étant le principal réseau d’entrepreneurs du pays avec ses antennes dans plusieurs localités et jusqu’ à l’étranger . « Il s’agit d’une opportunité pour découvrir la diversité des acteurs de l’économie ainsi que leurs activités. Chaque étudiant aura la chance de s’accommoder au secteur qui correspond à ses projets entrepreneuriaux étant donné que l’entrepreneuriat est la voie vers laquelle les jeunes sont massivement orientés », précise la directrice générale de l’Inscae.

En ce qui concerne les entreprises qui se créent actuellement, 90% d’entre elles sont des TPE ou microentreprises, d’après ce qui a été abordé lors de la signature de la convention Fivmpama-Inscae. Ce qui justifie davantage la naissance de cette Convention.