• Cours de change
  • 4 399,93 AR
  • |
  • $3 987,83 AR
Copyright Image : © Midi_Madagasikara
Image
Culture

Expression : La stratification sociale dans le langage

25/01/2023 10:47 © Midi Madagasikara

La prononciation des mots varie selon les régions, les villes, et les quartiers. Elle permet, selon certains, d’identifier l’origine sociale d’un individu. Les riches ont leur manière de s’exprimer comme les modestes ont leur manière de dire les choses.

Ce genre d’études intéressent des érudits notamment les linguistes, les sociologues, les historiens. La position de la langue en prononçant les mots a fait couler de l’encre. À Madagascar, les parlers sont divers. C’est d’ailleurs la source de la richesse de la langue malgache. Mais, dans les villes, le langage a également une spécificité. À Antananarivo, bien que le parler merina domine, la population est scindée en deux. Les habitants qui occupent les collines, souvent qualifiés de personnes du milieu aisé, sont fiers de cet état de chose, bien que cette vision soit généralisée, et un second groupe est constitué des humbles occupants des plaines. Si les premiers parlent avec délicatesse, sortant au bout de leurs lèvres un langage raffiné, ceux des plaines sont plutôt directs. Cette pensée est un stéréotype, une caricature dessinée par les conservateurs. Mais, ce qui est intéressant, serait de connaître l’origine du courant linguistique définissant l’Homme et son origine sociale.

Des chercheurs malgaches avancent leur avis. Parmi eux, le linguiste Petera Raivoninahijanahary « Nous entendons souvent ceux de la Haute ville prononcer le ‘s’ comme le ‘ch’. L’origine réside dans le fait qu’avant, rares étaient ceux qui pouvaient accéder à la prothèse dentaire. Ce sont les riches qui se rendent chez le dentiste. Je vais être direct, le son est dû à la prothèse dentaire ». Ce bruit sifflant en prononçant des consonnes comme le «z», qui est remplacé légèrement par le son «j». La prononciation des originaires des plaines, quant à eux, relève d’une autre pratique. La consommation du paraky, une poudre de tabac à la couleur de la terre, une substance fortement dosée. Elle entraîne une articulation particulière. Le « j» devient «dr», tandis que le «tr» se transforme en «ts». La place du paraky sous la lèvre inférieure déforme non seulement la mimique faciale mais contraint le mouvement buccal à s’ajuster lors de la discussion. Ces usages, au fil du temps, deviennent des références. Les quartiers et périmètres sont étiquetés. Le langage détermine l’espace et le temps. Par conséquent, des termes naissent dans les bouches. Selon les autres, la stratification sociale vient du langage !

Lire la suite

Articles Similaires

Moov logo